Lors du Comité National Autisme qui s'est tenu jeudi 16 avril 2015 , Ségolène Neuville, Secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion, auprès de Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, a présenté le bilan et les perspectives du 3ème plan autisme (2013-2017).
Il a réuni des représentants des associations, des professionnels, des institutions et les administrations concernées.
En savoir plus
Le plan autisme 2008-2010 avait prévu dans sa mesure 5 de développer des formations de formateurs chargés de diffuser en régions l'Etat des connaissances (HAS 2010). La circulaire du 15 avril 2011 a permis de fixer les objectifs et modalités d'organisation de cette action, confiée à l'EHESP, pour la mise en œuvre de la formation des formateurs sous forme de sessions organisées entre septembre 2011 et juin 2012. Puis des actions de formation ont été déployées dans les régions.
Le troisième plan autisme 2013-2017 prévoit, dans sa fiche action n°34, une étude évaluative de cette mesure, afin d'identifier les éléments prospectifs utiles pour son déploiement sur la durée de ce 3ème plan autisme. Le bureau de la psychiatrie et de la santé mentale de la DGS a été chargé de coordonner la mise en œuvre de cette fiche action.
Sur proposition de l'Association Nationale des Centres de Ressources Autisme (ANCRA) et de l'Association Nationale des Centre Régionaux d'Actions d'Etudes et d'Information en faveur des personnes en situation de vulnérabilité (ANCREAI), la Direction Générale de la Santé et la Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie ont soutenu cette étude conduite auprès des CRA et formateurs, laquelle a été développée en concertation et en articulation avec la collecte d'informations complémentaires, menée auprès des ARS par la DGS.
Le présent rapport d'étude constitue le premier volet de cette étude qui croisera les regards des CRA et des formateurs avec ceux des référents autisme des ARS, recueillis par la DGS, et qui contiendra une synthèse globale et des propositions.
La DGS entend par cette étude faire remonter des données sur les leviers et les freins dans la mise en œuvre de ces actions. L'objectif est notamment de rendre compte des écarts entre les objectifs initiaux et résultats opérationnels, d'identifier les points forts et les points faibles des déclinaisons territoriales et de dégager des préconisations relative à la poursuite et l'amélioration éventuelles du dispositif. A ce titre, la DGS souhaite que cette mission soit intitulée « étude sur la mise en œuvre des actions de diffusion de connaissance », puisque l'enjeu n'est pas de conduire une évaluation/cotation mais davantage d'organiser et mettre en forme des remontées d'informations.
En savoir plus
tsara
Le CREAI d’Aquitaine travaille actuellement sur la création d’un Serious Game (TSARA) destiné aux aidants familiaux de personnes avec troubles du spectre de l’autisme.
L'objectif de ce Serious Game est de mettre en scène de manière dynamique et didactique les recommandations de l'ANESM et de l'HAS en matière d'autisme (2010, 2012) afin d'en faciliter l'apprentissage et l'appropriation par les aidants familiaux et professionnels qui accompagnent les personnes avec troubles du spectre de l'autisme dans leur quotidien.
"L'élaboration d'une recommandation sur la prévention et les réponses aux « comportements-problèmes » à destination des enfants et adultes accueillis dans les établissements et services pour personnes handicapées s'inscrit dans le contexte suivant :
- celui du plan autisme 2013-2017 (fiche action n°15), dont l'un des axes concerne l'accompagnement tout au long de la vie, afin de rendre effective la continuité des parcours en soutenant la coopération entre les différents dispositifs ;
- et celui du rapport élaboré par Monsieur Denis Piveteau, conseiller d'état, à la suite du jugement rendu par le tribunal administratif de Cergy-Pontoise le 7 octobre 2013, pour le cas d'une personne handicapée sans solution de prise en charge."
En savoir plus
A voir sur ARTE le 31 mars 2015 à 22h50 (92 min.)
Capture
Réalisateur : Martin Blanchard, Marina Julienne
Auteur : Martin Blanchard, Marina Julienne
Producteurs : ARTE France, CINETEVE
Nationalité : France

L'autisme reste une énigme. Une certitude cependant, il n'existe pas de remède : on ne guérit pas de l'autisme.
Les personnes avec autisme vont vivre avec ce trouble tout au long de leur vie et nos sociétés sont donc toutes confrontées à une même question: comment accompagner ces personnes? La France a pris du retard en ce domaine. En croisant les expériences d'autres pays, l'Italie, la Suède, Allemagne, et le Québec, nous pourrons éclairer la situation française. Et constater que des pratiques existent, qui permettent d'améliorer franchement la qualité de vie des personnes autistes. A chaque fois, il s'agit de véritables choix de société qui révèlent nos approches différentes de l'altérité. Mais nulle part, il n'y a de réponses simples à ce problème complexe.
En savoir plus